Site de rencontre pour personne atteinte du vih. Hiv sida rencontre


recherche femme dans la manche rencontre femme célibataire vernon

Un site de rencontre pour les malades du sida M. Mardi 15 avril Site de rencontre pour personne atteinte du vih site de rencontre accessible à tout le monde.

Avec un véritable confort de navigation.

ted rencontre sa femme site rencontre medecin

Laurine Laudarin, une jeune webmaster de 28 ans a créé un site de rencontre gratuit pour les personnes séropositives, porteuses du virus du sida qui vivent aux Antilles. Une manière à travers le web, de rompre leur isolement.

Selon l'Insee, quatre personnes atteintes par le VIH sur dix vivent seules.

site rencontre internet gratuit homme a letranger cherche femme pour mariage

L'infection au VIH constitue un facteur d'isolement. Alors pour aider les personnes séropositives, atteintes de maladies sexuellement transmissibles, ou porteuses du VIH à rencontrer du monde, à échanger, se soutenir, Laurine Laudarin, une jeune martiniquaise de 28 ans, webmaster a eu la bonne idée de créer un site de rencontre pour elles et aussi les personnes non atteintes par le virus.

Sinon, il y a quelques forums, mais pour les Antilles, il manquait vraiment une plateforme de rencontre gratuite » explique la jeune femme. Elle crée alors il y a un an, le site jetaimetoujours.

Consulter l'ordonnance du 2 décembre adaptant les conditions d'exercice des missions des services de santé au travail à l'urgence sanitaire.

Mais comme tous les sites de rencontre, l'accès y est sécurisé, il y a un service client, les renseignements sont strictement confidentiels Sur le millier de visiteurs, jetaimetoujours. Je n'ai rien à gagner, c'est du pur bénévolat » insiste la webmaster. Le VIH, elle y a été sensibilisée très jeune.

Un site de rencontre pour les malades du sida

Je ne savais pas à l'époque qu'il avait le sida. Et puis un jour, il n'est pas revenu et j'ai su par la suite que c'était cela.

ya omri site de rencontre y a t il un site de rencontre vraiment gratuit

Dès lors, j'ai eu envie d'agir pour la cause ». Laurine ne cherche aucune reconnaissance, ce qu'elle veut c'est sortir les personnes malades de leur isolement via le web.

Tout a commencé lorsqu'un ami séropositif lui a exposé ses difficultés à poursuivre des relations amoureuses à cause de son statut, explique à l'AFP Sassman, 39 ans, originaire du Cap sud-ouest. Je lui ai dit d'aller sur des sites de "dating" rendez-vous en ligne, mais ça revenait toujours à la même chose, il devait encore révéler son statut», indique-t-il. On peut poursuivre sa relation, sans s'inquiéter d'avoir à révéler son statut», affirme-t-il, en précisant qu'il suffit de s'inscrire pour en profiter, «c'est gratuit». L'initiative semble appréciée puisque, selon M. Sassman, The Positive Connection reçoit en moyenne visiteurs par mois.